Projections de films

dans le cadre du Mois du Film documentaire

Cliquez sur l’image ci dessous pour télécharger toute la programmation :

En partenariat avec la Ville de Paris

3 novembre 2011 :
Out of the present d’Andreï Ujica
Lieu : Société de Géographie
(184, bd Saint Germain, 75007 Paris)

Intervenants : Isabelle Sourbès-Verger (CNRS) et Jean-Pierre Haigneré (ESA).
En mai 1991, les cosmonautes de la mission soviéto-britannique Ozon sont envoyés sur la station orbitale MIR. Pour ce film, Andreï Ujica a utilisé 280 heures de vidéo filmées
par les cosmonautes ; pour la première fois dans l’histoire du cinéma une caméra 35 mm avait été envoyée dans l’espace.
Production : Russie, 1995 ; version française, 2000 – 1 h 32 ; V.O. russe, sous-titrage français

8 novembre 2011 :
Est-il facile d’être jeune ? de Youri PODNIEKS
Lieu : Hôtel de Ville de Paris (Auditorium, 5 rue Lobau, 75004 Paris)
Intervenants : Kristian Feigelson, (IRCAV) et Anna Zaytseva (CERCEC/CNRS).

Ce film sur la jeunesse lettone, réalisé au début de la perestroïka a fait l’effet d’une bombe à sa sortie en 1986.
Production : URSS (Lettonie), 1987 – 57 minutes ; V.O. lettone, sous-titrage français

9 novembre 2011 :
Le sacrifice et Controverses nucléaires de Wladimir TCHERTKOFF en présence du réalisateur
Lieu : Hôtel de Ville de Paris
Intervenants : Marie-Hélène Mandrillon (EHESS).

Le sacrifice
Les « liquidateurs » sont les centaines de milliers d’hommes qui ont travaillé à la décontamination du site de Tchernobyl et de ses environs, dans les jours qui ont suivi la catastrophe d’avril 1986. À travers des images d’archives et des interviews, ce film montre ce qu’ils ont vécu. Suisse, 2003 (24 minutes ; V.O. russe, sous- titrage français)

Controverses nucléaires
En vertu d’un accord datant de 1959, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ne peut mener des recherches sur les effets sanitaires des accidents nucléaires sans l’accord de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA). Le conflit d’intérêt entre les deux agences internationales empêche la reconnaissance de nombreuses analyses de terrains sur les répercussions de la catastrophe de Tchernobyl. Ce documentaire présente les controverses passées et présentes qui déterminent les traitements des neuf millions de victimes estimées de l’accident de Tchernobyl. Suisse, 2004 51 minutes ; V.O. russe, sous-titrage français

10 novembre 2011 :
Moscou, trois jours en août de Iossif PASTERNAK, 1991
Lieu : Hôtel de Ville de Paris (Auditorium, 5 rue Lobau, 75004 Paris)
Intervenant : Jean-Robert Raviot (UPOND)
Le 19 août 1991 un groupe de putschistes, dirigé par Ianajev, tente de prendre le pouvoir en URSS. Face à eux, le tout nouveau président Boris Elstine, son premier ministre Ivan Silaev et une bonne partie des Moscovites. Réfugiés au parlement, défendus par la population civile, ces hommes vont vivre les heures les plus difficiles de leur vie. Un documentaire exceptionnel, qui laisse la parole aux Moscovites, acteurs de ce
qui aurait pu tourner en révolution sanglante.
Production : France, 1991 57 minutes ; V.O. russe, sous-titrage français