Les affiches

Trois types d’affiches sont exposés :
– officielles, à gros tirage, commanditées directement par le Comité Central du Parti communiste et éditées par « Plakat »,
– semi-officielles commanditées par « l’Union des artistes d’URSS » et éditées par « Agitplakat »
– affiches d’auteurs indépendants à très faible tirage (Faldine, Belozerov, Vaganov, etc.)

« Vérité sur l’écologie pour tous ! » (texte en ukrainien), Affiche de V. Chostia, Z. Kravtchenko, 1989 Kiev, Politizdat Ukrainy, tirée à 36000 ex. (59 x 88 cm) Coll. BDIC © V. Chostia

« Plakat » recevait des commandes régulières de l’État pour des campagnes d’information, telles la lutte contre l’alcoolisme ou le sida, jouant ainsi un rôle actif dans son soutien aux réformes. « Agitplakat » regroupait les « Unions des artistes » de villes ou républiques aux moyens moins importants que ceux de Plakat, comme le prouvent ses tirages. Elle se montrait plus novatrice et incisive dans la forme, tout en soutenant les réformes engagées.

Avec la glasnost et l’engouement pour l’organisation de concours-expositions d’affiches, des affichistes indépendants sortent de l’ombre. Dans les années 80, l’art de l’affiche avait pu paraître en perte de vitesse. Celles des années 85-86 sont en effet encore très officielles par le style (reprise des mots d’ordre du parti, figures des héros soviétiques traditionnels : ouvriers, agriculteurs, etc.), mais la forme tend à s’affranchir, même chez les affichistes de Plakat. Les premiers concours ont lieu à Léningrad, ville de l’avant-garde artistique. Des foules s’y précipitent demandant ouvertement à ce que ces œuvres quittent les salles d’exposition pour la rue, au motif que, si ces affiches donnent régulièrement lieu à des publications, elles demeuraient jusqu’alors invisibles dans l’espace public.

Publicités